ALGERIA City guide et annuaire web des entreprises algériennes, petites annonces, presse, sport ... | algerieclic en page d'accueil | Forum | Favoris | Newsletter | Poster une info |

AlgerieClic en page d'accueil



Musées nationaux
Patrimoine national
Artistes & Peintres
Proverbes du monde
Citations du monde
Dictons du monde
Mots d'origine arabe
Vie politique
Ministères
Ambassades
Diplomatie algerienne
Institutions nationales
Chambres commerce
Organismes d'Etat
Pages blanches
Pages entreprises
Sports
Prénoms masculins
Prénoms feminins
Personalités
Carte d'Algerie
Metéo du monde
Cinéma Algerie
Cinéma nouveautés
Cuisine
Jeux & Coloriages
Astuces
Humour - Blagues
Associations
Urgences médicales
Infos santé
Universités
Transport
Cartes virtuelles
Tous les médias

Acualités : ART - CULTURE        


actualité culture   FESTIVAL NATIONAL DE LA POESIE :
Mostaganem accueille la 4ème édition du ’Malhoune’
Placé sous le patronage de M. le Ministre de la Culture et de M le Wali de la wilaya de Mostaganem, le Festival du « Chiîr Malhoun » ,dans sa 4ème édition, dédié au grand poète « soufi »Sidi Lakhdar Benkhlouf, revient cette fois à Mostaganem pour 4 jours, du 20 au 23 Août 2016. Il se déroulera au niveau de la Maison de la Culture « Ould Abderrahmane Kaki »
Lire la suite sur Reflexiondz | 10-04-2017
Archives
actualité culture   EXPOSITION “ŒUVRES RÉCENTES” À LA GALERIE DAR EL KENZ :
Des toiles dénonciatrices et ancrées dans l’actualité
La galerie dar El Kenz a abrité du 18 au 31 mars, l’exposition “Œuvres récentes”, réunissant les artistes Moussa Bourdine, Adlene Djeffel, Moncef Guita, Mohamed Oulhaci et le sculpteur Nadjib Bensaïd, avec leurs œuvres éclectiques, dénonçant ou mettant en avant des thèmes comme la famille, l'exil, ou la marginalisation des artistes.
Lire la suite sur Liberté ... | 03-04-2017
Archives
actualité culture   Hommage à Farida Krim :
Une comédienne à facettes multiples
C'est parce qu'elle a consacré toute sa vie à l'art qu'un vibrant hommage a été rendu à la grande actrice Farida Krim, mardi dernier, au niveau du Théâtre national algérien (TNA) Mahieddine-Bachtarzi, en présence de ses deux enfants, Yasmine et Zinou, de ses proches et de ses amis artistes dans une ambiance empreinte de nostalgie aux "qâadate" et traditions d'antan.
Lire la suite sur El Moudjahid ... | 10-03-2017
Autres actualités
actualité culture   Cinéma :
Affiches en attente
Les nouvelles productions cinématographiques mondiales seront à l’affiche dans plusieurs salles de cinéma dans tout le territoire national, à partir de ce mois de mars.
Lors de sa visite dans la wilaya de Tizi Ouzou où il a lancé l’année du Centenaire de la naissance de l’écrivain et anthropologue Mouloud Mammeri, ce mardi 28 février, le ministre de la Culture Azzeddine Mihoubi a annoncé que la distribution de films sera effectuée au cours de ce mois.

Lire la suite sur Jeune-independant ... | 03-03-2017
Autres actualités
actualité culture   CULTURE :
Centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri
Lancée ce mardi 28 février à Tizi-Ouzou, après le recueillement coutumier annuel d’Ath Yenni en Kabylie, la célébration du centenaire de la naissance de l’écrivain et chercheur Mouloud Mammeri comprend un programme d’activités dans tout le territoire national.
Annoncée dans un communiqué par le Haut commissariat à l’amazighité (HCA), la commémoration du centenaire de Mouloud Mammeri est présentée comme un événement majeur, il consiste en de multiples activités scientifiques et culturelles dans tout le territoire national durant toute l’année 2017.

Lire la suite sur jeune independant ... | 02-03-2017
Autres actualités
actualité culture   exposition “Ni Rome ni vous” d’Oussama Tabti
L’art pour dire les travers de nos sociétés
À travers cette démarche artistique, le jeune artiste dénonce les problèmes auxquels se retrouve confrontée la jeunesse, entre manque de repères, système éducatif avilissant et un certain racisme qui ne dit pas son nom.
L’exposition “La Roma la n’touma” (Ni Rome ni vous), du jeune artiste Oussama Tabti, a été inaugurée le 25 février pour se poursuivre jusqu’au 3 mars, à La Baignoire (Alger), et à travers laquelle le plasticien explore toutes les failles des sociétés arabes mais aussi occidentales. Aussi, il propose aux visiteurs, par des œuvres très éclectiques, où l’on retrouve des installations vidéo et sonores, des fresques murales et même des éléments atypiques, comme un tableau triptyque accroché dans l’un des espaces de La Baignoire, de se poser des questions sur le rapport entre les cultures et les races : “Est-ce que le regard change lorsque le lieu change ?” Samir Toumi, auteur et directeur de cet espace, nous a reçu pour nous parler de cette exposition.

Lire la suite sur Liberté ... | 01-03-2017
Autres actualités
actualité culture   AVANT-PREMIÈRE DE EL ACHIQ DE AMAR SI FODIL
Il était une fois un musicien constantinois...
Il a été projeté cette semaine à la salle Ibn Zeydoun en présence de l'équipe artistique et du réalisateur qui s'est prêté allègrement au jeu des questions-réponses lors du débat avec le public.
Le film commence par une image d'Epinal d'un chanteur emblématique du Constantinois des années 1950. Nous sommes encore en pleine guerre d'Algérie. Cet artiste bien-aimé par la communauté algérienne y compris par les Français s'appelle Mohamed Saleh Benmesbah, alias El Achiq. Son corps est retrouvé gisant au bord d'un précipice au-dessus du fameux grand pont de Constantine. «Un film de fiction historique, magnifiquement écrit par Abdelmadjid Merdaci, réalisé avec efficacité par Amar Si Fodil et servi par d'excellents acteurs.»

Lire la suite sur L'Expression ... | 28-02-2017
Autres actualités
actualité culture   Tiout (Ain Sefra)
Sauver les gravures rupestres de Tiout (Ain Sefra)
Les gravures rupestres de Tiout sont situées à l'entame d'un périple qui vous mènera, le long d'un vaste ensemble géographique, de Ain-Sefra jusqu'à Aflou, voire jusqu'à Djelfa, en passant par El-Bayadh, sur une distance de plus de 400 km. Si les Algériens non initiés ont tous entendu parler, à un moment de leur vie, de ce musée à ciel ouvert qu'est le Tassili des Ajjers, auquel l'auguste Malika Hachid a consacré ses plus plus années au point d'accoucher d'ouvrages de référence en matière de paléontologie, mondialement consacrés, il en va autrement des gravures objet de ce papier, communément appelées gravures du Sud Oranais, dont peu de citoyens soupçonnent l'existence.
Lire la suite sur Le Matin ... | 24-02-2017
Autres actualités
actualité culture   BD en tamazight de Kamel Bentaha
Aqejmamar, un autre album pour enfants
Un bonheur aussi pour le public, averti en général par un autre album de bandes dessinées (BD), tout en kabyle et en couleur, intitulé Aqejmamar, autrement dit le vieil avare.
Dans cet album, notre bédéiste narre une des histoires légendaires que contaient jadis les grands-parents à leurs petits-enfants en Kabylie, notamment durant les longues nuits d’hiver, autour de l’âtre du foyer, à la chaleur des braises et des tisons incandescents. Dans ce genre d’ouvrage, dira l’auteur, «l’enfant découvre à coup sûr à travers toutes les images burlesques, les caractéristiques de ses grands parents, en remarquant en plus une «initiation» facile de contacts amicaux entre l’humain et l’animal, farouche ou domestique, une autre façon de baigner l’enfant dans l’éducation écologique.

Lire la suite sur El Watan ... | 19-02-2017
Autres actualités
actualité culture   Aquarelles
au Musée Ahmed-Zabana
Des enfants pensionnaires du centre anti-cancer Emir-Abdelkader d’El Hassi à Oran ont réalisé quarante dessins et aquarelles, le musée national Ahmed-Zabana d’Oran les a accueillis, ce mardi 14 février, pour leur exposition Dessins de l’espoir.
Dans Dessins de l’espoir, montée à l’issue d’ateliers organisés durant le mois de décembre dernier au centre de radiothérapie d’oncologie et de cancérologie d’El Hassi, une quarantaine d’enfants cancéreux, âgés entre 5 et 15 ans, affirment leur espoir.
Celui qu’ils expriment à coups de pinceau en représentant, selon leur fort intérieur, des paysages naturels dont la mer, des fleurs, des oiseaux, des poissons et autres éléments de la vie. Ces artistes en herbe proposent des dessins et des aquarelles aux visiteurs.

Lire la suite sur Jeune independant ... | 17-02-2017
Autres actualités
actualité culture   Journée d’étude et de recueillement à la mémoire de Rachid Mimouni :
L’empreinte d’un illustre écrivain
la Direction de la culture de Boumerdès a organisé lundi une journée d’étude et de formation sur la vie et l’œuvre de l’écrivain à la Maison de la culture qui porte le nom de cet illustre romancier aux immenses capacités intellectuelles et humaines.
Dans ce cadre, diverses activités ont été organisées pour rendre un vibrant hommage à ce grand romancier d’expression française. La journée a commencé par le recueillement sur la tombe de l’écrivain au cimetière de Sidi M’hamed de Boudouaou, sa ville natale, et l’exposition - photos de ses différents ouvrages écrits en français et traduits en arabe. De jeunes chercheurs et professeurs des universités d’Alger, de Blida, de Tizi Ouzou et de Boumerdès ont tenu à être présents pour évoquer le parcours romanesque et littéraire de cet immense écrivain et mettre en exergue ses capacités intellectuelles et ses positions politiques quant aux problèmes auxquels était confrontée la société algérienne.

Lire la suite ... Seybous | 12-02-2017
Autres actualités
actualité culture   Lamia Ait Amara
présente son premier album «Cham’s»
Une immersion dans un univers musical à la croisée des chemins entre la musique classique algérienne dans toutes ses déclinaisons et des inspirations orientales, méditerranéennes, de musique de chambre et de divers rythmes a été proposée au public, jeudi soir à Alger par la chanteuse Lamia Aït Amara qui présentait son premier album. Organisé à la salle Ibn Zaydoun de l’Office Ryadh El Feth, ce concert a permis au public de découvrir l’album «Cham’s», matérialisant harmonieusement la rencontre entre plusieurs univers musicaux, présentant ainsi le fruit du travail de recherche de Lamia Ait Amara accompagnée de l’Ensemble Khalil Baba Ahmed, également directeur artistique du projet.
Lire la suite ... Seybous | 12-02-2017
Autres actualités

actualité culture   Nouveau film de Yasmine Chouikh:
'Jusqu'à la fin des temps' bientôt en tournage à Mostaganem
La région de Mostaganem et précisément celle d’Ain Nouissy sera bientôt le théâtre du tournage d’un film social de la réalisatrice Yasmine Chouikh, qui marche sur les pas de son père Mohammed Chouikh d’une renommée bien établie sur la scène cinématographique nationale.
C’est le nouveau directeur de la Culture de la wilaya de Mostaganem, M. Abdelali Koudid qui vient d’annoncer la nouvelle de ce nouveau film intitulé ‘’Jusqu’à la fin des temps ‘’ en préparation et dont le premier tour de manivelle aura lieu dans les prochaines semaines. Née en 1982 à Alger, Yasmine Chouikh a étudié les sciences humaines et arts et a obtenu un diplôme de psychologie et de science de l’éducation. Elle a participé au film La Citadelle (1987) de Mohamed Chouikh en tant qu’actrice, puis on l’a vue dans un téléfilm de Djamel Bendedouch en 1990 et dans Douar de Femmes (2004) de Mohamed Chouikh.

Reflexion Dz | 08-02-2017
Autres actualités
actualité culture   Exposition de peinture à Paris :
L’Algérie selon Khaled Karim
Le Centre culturel algérien de Paris ouvre ses portes pour l’exposition Un Air d’Algérie de Khaled Karim dont le vernissage a eu lieu dans la soirée de ce vendredi 03 février. Ouverte au public jusqu’au vendredi 24 février, l’exposition de l’artiste peintre et designer Khaled Karim comprend une quinzaine de tableaux sur l’identité algérienne, l’histoire et les œuvres des hommes du pays. Dans cette première du genre baptisée Un Air d’Algérie, il transpose sur différents supports des thèmes comme la guerre de libération nationale avec, entre autres, le tableau Vive l’Algérie et A la gloire de mes frères d’armes en peinture acrylique, sans oublier les artistes de la comédie algérienne qui l’ont marqué comme les portraits de l’artiste Rouiched et le personnage l’Inspecteur Tahar en pastel gras-acrylique.
Jeune independant | 05-02-2017
Autres actualités
actualité culture   DJAFFAR BEK N'EST PLUS
Il était un des pionniers du sketch en Algérie
Il a été inhumé hier à Alger, au cimetière de Oued Rommane.
Djaffar Bek, un des pionniers du sketch et du music-hall en Algérie est décédé hier matin à l'âge de 90 ans, à l'hôpital de Zéralda (Alger), des suites d'une longue maladie, a-t-on appris de source hospitalière. Né à la Casbah d'Alger en 1927, Djaffar Bek, Abdelkader Cherrouk de son vrai nom, comédien, chansonnier et humoriste a commencé sa carrière à la fin des années 1950. Il a écrit et joué plusieurs sketchs et composé nombre de chansons comiques, affichant son éternelle conviction que le rire était un «moyen efficace d'éducation à la citoyenneté». Jeune scout musulman, puis infirmier dans les rangs de l'Armée de libération nationale (ALN), le défunt soignait les blessés parmi les moudjahidine, avant d'intégrer à la fin des années 1950 la troupe artistique du Front de Libération nationale dirigée par Mustapha Kateb

L'expression | 01-02-2017
Autres actualités
actualité culture   30e Festival international des programmes audiovisuels de Biarritz (France)
“Tahqiq fel djenna” de Merzak Allouache primé
Le documentaire Tahqiq fel djenna (Enquête au paradis), dernière œuvre du réalisateur algérien Merzak Allouache, a été primé au 30e Festival international des programmes audiovisuels (Fipa) qui a pris fin hier, à Biarritz (Sud-ouest de la France), indiquent les organisateurs. En compétition dans la catégorie “documentaire de création” avec une dizaine d'œuvres de France, d'Espagne et d'Afrique du Sud, le film a été doublement distingué du Prix Fipa d'Or-haute distinction de sa catégorie- et du Prix Télérama, autre récompense décernée par le magazine culturel français à une œuvre étrangère. Tahqiq fel djenna une production franco-algérienne, épluche l'extrémisme religieux à travers l'histoire d'un groupe de journalistes qui mènent une enquête sur ce phénomène étranger à la société algérienne. Le Fipa d'or dans la catégorie fiction est revenu à NW, un film de Saul Dibb (Royaume-Uni), alors que Ramona de Guillermo Calderon s'est vu décerner la même distinction dans la section “Séries télévisées”.
Liberté | 31-01-2017
Autres actualités
actualité culture   LE MINISTèRE DE LA CULTURE AFFIRME
Plusieurs salles de cinéma seront ouvertes
Le ministre de la Culture, Azzeddine Mihoubi, a indiqué, lundi soir à Tissemsilt, que la politique de son département s'oriente actuellement vers l'ouverture d'un grand nombre de salles de cinéma au niveau national. Dans un point de presse en marge de sa visite d'inspection dans la wilaya, Mihoubi a souligné que cette politique entre dans le cadre de la diversification de l'acte culturel dans le pays en accordant plus d'intérêt au cinéma. D'autre part, le ministre a indiqué que la wilaya de Tissemsilt compte un grand nombre de manifestations culturelles et que son département ministériel réfléchit actuellement sur l'organisation d'un rendez-vous culturel annuel en concertation avec les instances culturelles locales pour permettre à la wilaya de relancer son développement et son épanouissement culturel. Le taux d'adhérents aux établissements culturels de la wilaya de Tissemsilt est très important dénotant d'un sens culturel chez la population de la région, a-t-il souligné.
L'xpression | 16-01-2017
Autres actualités
actualité culture   Protection du patrimoine culturel :
Une vingtaine de monuments historiques réhabilités dans le M’Zab
Pas moins de dix-huit monuments historiques ancestraux affectés par les aléas du temps ont été restaurés, réhabilités et revalorisés dans la vallée du M’Zab (Ghardaïa), a-t-on appris auprès de l’Office de protection et de promotion de la vallée (OPVM). Cette opération de revitalisation du patrimoine architectural atypique du M’Zab a été lancée fin 2015, après élaboration d’études spécialisées pour la réhabilitation des ces biens culturels et redonner è ce riche patrimoine architectural è fort symbole historique son éclat d’antan et améliorer par conséquent les conditions de vie de ses habitants, a expliqué le directeur de l’OPVM. Cette action a touché des monuments des cinq Ksour existant dans la vallée du M’Zab (Bén-Izgen, Bounoura, El Ateuf, Melika et Ghardaïa), construits selon les techniques ancestrales en terre sèche, qui ont connu un processus de dégradation affectant son cadre architectural, a détaillé Younes Babanedjar.
Le courrier d'Algérie | 16-01-2017
Autres actualités
actualité culture   HADJ RAHIM, RéALISATEUR, DéCèDE è L'ÂGE DE 83 ANS
Le père de la Caméra cachée n'est plus
Après la disparition la veille, è l'âge de 79 ans du comédien et grand homme de théâtre Abou Djamel, alias Arezki Rabah de son vrai nom, c'est au tour du père de la caméra cachée algérienne des années 1970, le réalisateur Hadj Rahim qui disparaît è son tour. Ce dernier est décédé dans la nuit du vendredi 13 janvier 2017 è son domicile, a rapporté ce matin le ministre de la Culture sur sa page Facebook. Le réalisateur Hadj rahim a inspiré toute une génération de réalisateurs pour la production de la Caméra cachée. Les jeunes lui doivent beaucoup. Mais autres temps autres moeurs. Hadj Rahim a été inhumé hier, après la prière du dohr au cimetière de Sidi Yahia. Sur les réseaux sociaux, les cinéastes qui ont eu la chance de travailler avec lui dans le passé ou le côtoyer ne tarissent pas d'éloges envers lui. Ainsi, l'auteur du long métrage L'Héroïne, Chérif Laggoure, s'est empressé de poster sur sa page Facebook sa grande surprise et son immense peine suite au «décès d'un ami cinéaste. (qui) fait partie de ces personnes qu'on imagine éternelles» et de confier: «D'abord, j'étais incrédule en apprenant la nouvelle sur FB. Puis, je compose son numéro et je tombe sur son épouse qui me confirme la triste nouvelle. J'étais son premier assistant sur le long métrage Serkadji. C'était mon premier long métrage et j'avais beaucoup appris sur ce film.
L'expression | 15-01-2017
Autres actualités
actualité culture   "Les Mille et une nuits"
en langue kabyle
"Les mille et une nuits", cet ouvrage fascinant d'origine perse est si connu que la Bible, le Coran et la Thora. Même ceux qui ne l'ont jamais lu ont sûrement entendu au moins une fois dans leurs vies l'histoire d'Ali Baba et les quarante voleurs, celle d'Aladin et sa lampe merveilleuse, Sinbad le marin et beaucoup d'autres récits adaptés au cinéma, en bandes dessinées, en contes audio… Le nom de Shéhérazade est aussi célèbre que ceux des stars à travers l'histoire. Cette féministe avant le féminisme s'est proposée épouse au sultan Shahryar qui suite à l'infidélité de sa femme exécute chaque matin celle qu'il épouse la veille pour ne plus être trompé.
Le Matin | 12-01-2017
Autres actualités
actualité culture   Nikon Film Festival
5 bonnes raisons pour voter : Je suis condition humaine
Jusqu’au 15 février 2017 à 23h59, vous pourrez voter chaque jour pour Je suis condition humaine, le film documentaire du réalisateur algérien Mohamed Zaoui, en compétition à la 7e édition de la manifestation internationale Nikon Film Festival. Pour ce faire, El Watan Week-end vous livre 5 bonnes raisons pour le soutenir.
Parmi plus de 750 courts métrages en compétition, Je suis condition humaine est la seule production algérienne, maghrébine et arabe à participer à la 7e édition du Nikon Film Festival. Un manifestation qui nous revient cette année avec le thème : «Je suis une rencontre en moins de 140 secondes». C’est-à-dire qu’il faut réaliser un court métrage de deux minutes et vingt secondes au maximum, affublé d’un titre qui commence par «Je suis», dont le sujet est lié, cette année, à la rencontre. En participant à ce festival, le court métrage de Mohamed Zaoui saisit ses chances pour décrocher le prochain Grand Prix du Jury du Festival, présidé par le réalisateur, scénariste et producteur Cédric Klapisch, ou le lauréat des six autres prix qui suivent : Prix de Canal+, Prix des médias, Prix de la mise en scène, Prix 360°, Prix des écoles, et enfin le Prix du public.

elwatan.com | 06-01-2017
Autres actualités
actualité culture   RéTROSPECTIVE LITTéRAIRE 2016
Yasmina Khadra, Lynda Koudache et les autres...
L'année littéraire 2016 a été marquée, encore une fois, par le succès phénoménal du Salon international du livre qui se tient chaque année à la Safex d'Alger. Contrairement aux années précédentes, particulièrement marquées par un succès international de romanciers algériens, à l'instar de Boualem Sansal et de Kamel Daoud, l'année 2016 a été un peu avare sur ce registre. Ceci ne veut aucunement dire que le livre en a été le parent pauvre. Tout au long de l'année et plus particulièrement à la veille de la tenue du Sila, des centaines de livres, tous genres confondus, ont été édités. Mais le succès et de débat qui suivent la parution de livres comme «Mersault contre enquête» ou encore «2084, la fin du monde», n'ont pas été au rendez-vous cette année. De même que de grands auteurs comme Rachid Boudjedra, s'est muré dans son silence après la sortie de son «Printemps», aux éditions Barzakh, en 2015. Il va sans dire que ce silence sera éventuellement dû à l'accouchement d'un nouveau roman qui verra peut-être le jour en 2017 pourquoi pas? Rachid Boudjedra étant non seulement un écrivain au talent indéniable, mais aussi prolifique, très prolifique. Quant à Yasmina Khadra, notre écrivain international, sa source d'inspiration n'a pas tari en cette année 2016. L'écrivain algérien le plus lu dans le monde a édité un nouveau roman, qui s'est vendu à des centaines d'exemplaires, à travers le monde.
lexpressiondz.com | 30-12-2016

Autres actualités
actualité culture   "Timgad"
un film è voir
Le film "Timgad" qui est è l’affiche depuis le 21 décembre è Paris et en province, mérite le déplacement.
Ce film est né d’une rencontre entre Fabrice Benchaouche, qui signe ici son premier long métrage, après deux courts métrages "Tout l’univers" et "Un petit service", et le prolifique Aziz Chouaki è qui nous devons des dizaines d’œuvres littéraires, théâtrales et quelques scénarios de films qui ne laissent pas indifférents.

Le Matin d'Algérie | 15-12-2016

Autres actualités
actualité culture   Lounis Aït Menguellet sur BRTV :
"J'assume tout mon parcours"
A l'occasion du concerts anniversaire pour les 50 ans de carrière de Lounis Ait Menguellet le dimanche 15 janvier 2017 sur la mythique scène du Zénith- Paris, Berbère Télévision vous propose le samedi 17 décembre à 20h30 une émission avec le grand poète.Nous offrons à nos lectures un condensé de cet échange savoureux entre l'immense Lounis Aït Menguellet et Kamel Tarwiht. L'émission sera diffusée samedi soir sur BRTV.
Le Matin d'Algérie | 15-12-2016

Autres actualités
actualité culture   Concert de Stromae è la Coupole du 5 Juillet è Alger
Fabuleuse prestation
Vendredi soir, pour sa toute premiére prestation en Algérie, le chanteur belge Stromae a littéralement enflammé la coupole du 5 Juillet, è Alger. Comme attendu, les fans du chanteur Stromae sont venus nombreux pour assister è ce concert-événement. Une foule record — constituée d’enfants accompagnés de leurs parents — a été enregistrée. En effet, 15 000 spectateurs environ étaient présents è ce rendez-vous musical de l’année. Il est è noter que les billets ont été épuisés une semaine avant le jour du concert. Dès 17h30, les abords de la coupole du 5 Juillet étaient envahis par des grappes humaines. A l’ouverture des portes, c’était la ruée. Des parents, près de la scène, arrivent è coincer leurs enfants entre les barrières, d’autres se sont contentés de mettre leurs enfants sur leurs épaules pour avoir une meilleure vue. La majorité des spectateurs ont préféré les gradins. Même les travées et les allées ont été squattées. Des fans se sont même déplacés de l’étranger pour voir leur idole. Dalia en est la preuve.
El Watan | 01-06-2014

Autres actualités
actualité culture   DIMANCHE è 18H è LA SALLE IBN ZEYDOUN
Hommage è Chérif Kheddam
Dans le cadre de la série d'hommages aux doyens de la musique algérienne rendus par le ministère de la Culture et confiés è l'Onda, un grand spectacle dédié è la mémoire du grand maître de la chanson algérienne, Chérif Kheddam, sera organisé le 9 mars 2014 è 18h è la salle Ibn Zeydoun de Riadh El Feth. Cette manifestation verra la sortie d'un coffret anthologie comprenant l'intégralité du répertoire musical de «Dda Chérif». De grands noms de la chanson kabyle participeront è l'animation de ce spectacle, notamment Malika Domrane, Nouara, Farid Feragui, Akli Yahiatène, Brahim Tayeb et d'autres jeunes talents qui reprendront des titres du répertoire de Chérif Kheddam.
El Watan | 01-06-2014

Autres actualités
actualité culture   Volé en 1996 sur le site d’Hippone (Annaba)
Le masque de Gorgone sera restitué d’ici fin mars
Avec l’approche de l’échéance de la restitution du masque de Gorgone, cette pièce archéologique retrouvée en Tunisie en 2011, une conférence de presse relative è la démarche entreprise par l’Algérie auprès de la Tunisie a été tenue, jeudi dernier, au Palais de la culture. Cette rencontre animée par Mourad Betrouni, directeur du patrimoine matériel au ministère de la Culture, Nawel Dahmani sous-directrice de la sécurisation des biens culturels et de la valorisation du patrimoine culturel, et le lieutenant Lotfi Boumyout, du bureau d’Interpol d’Alger, se veut un rappel en direction des Tunisiens de leur engagement de restituer le masque è son pays d’origine.
El Watan | 01-06-2014

Autres actualités
actualité culture   “ENEMY WAY” DE RACHID BOUCHAREB
Sur les chemins de la rédemption
Le long-métrage de fiction “Enemy Way” (la voie de l’ennemi) de Rachid Bouchareb a été projeté è la presse hier matin è la salle El-Mouggar. L’avant-première devait avoir lieu, hier en soirée, toujours au même endroit. Le scénario, signé Rachid Bouchareb, Olivier Lorelle et Yasmina Khadra, suit les traces de William Garnett, qui se bat contre lui-même pour devenir une meilleure personne. Il est commun que les temps changent, mais il est commun également que les gens changent ? Il nous arrive souvent de dire que telle ou telle personne a changé, mais est-ce que c’est vraiment le cas ? Est-ce que c’est nous qui changeons ou alors c’est le contexte qui change ? Ce sont-lè quelques interrogations qui ont surgi è l’issue de la projection du long-métrage de fiction Enemy Way (la voie de l’ennemi) de Rachid Bouchareb, projeté hier è la salle El-Mouggar è Alger. Son personnage principal, William Garnett (incarné par l’excellent Forest Whitaker) est mis sous liberté conditionnelle, après avoir passé dix-huit années en prison pour avoir tué l’adjoint du shérif. Converti è l’islam en prison, cet Afro-Américain se bat contre lui-même et contre ses pulsions meurtrières pour construire une nouvelle vie, une vie simple et paisible, dans une ferme, avec une femme, des enfants, un chien…
Liberté | 11-02-2014

Archives
actualité culture   Le groupe Zalindê anime è Alger le premier soir de “Brazil rencontre El Bahdja” :
Rythme et volupté
Le groupe féminin de musique afro-brésilienne Zalindê s’est produit jeudi soir è Alger, dans une ambiance survoltée qui a mêlé les percussions è la danse et au chant, marquant l’ouverture des soirées “Brazil rencontre El Bahdja”, une série de spectacles programmés toutes les fins de semaine, jusqu’au 20 février. Associant leur passion de la musique afro-brésilienne au sein d’une batucada (style de musique constituant un sous-genre de la samba), les percussionnistes du groupe Zalindê se sont déchaînées sur la scène de la salle Ibn-Khaldoun, telle une déferlante de joie et de bonne humeur dans une ambiance carnavalesque, è l’esprit festif et débridé. Avec deux ballerines et dix percussionnistes polyvalentes qui cadençaient, sur des rythmes binaires et ternaires, parfois en tapant sur des peaux et parfois en jouant aux guitares basse et rythmique, Zalindê, ou “beauté” en verlan dans le Portugais, est venu è Alger avec 12 musiciennes et danseuses percutantes sur la vingtaine qu’il compte è l’initiale.
El Moudjahid | 02-02-2014

Archives
actualité culture   Concert en faveur de la lutte contre le Sida è la salle Atlas :
Tous ensemble pour la prévention
Une foule immense a envahi samedi dernier la spacieuse salle Atlas de Bab El-Oued, évaluée selon certaines estimations è près de 2.500 spectateurs de tous âges, fidèles au rendez-vous annuel qui boucle sa 4e édition, et dont les moins jeunes étaient littéralement déchaînés bien avant l’entrée en scène des artistes. C’est que tous les yeux étaient rivés sur un événement qui se voulait très artistique et au service d’une cause noble, une manifestation culturelle dont l’entrée était gratuite était de taille è provoquer un tel rassemblement è la veille de la célébration le 1er décembre de la Journée mondiale de lutte contre l’un des plus dévastateur mal du siècle ayant engendré è ce jour plus d’un million de victimes sur la planète d’une maladie infectieuse d’origine virale. Endiguer la progression du fléau sournois du sida, dont les derniers remèdes permettent aux personnes atteintes de ne plus succomber è la mort mais de vivre le plus longtemps possible grâce è un traitement par tous les moyens inimaginables en commençant d’abord par en parler en société et è travers tous les canaux de communication, c’est l’un des premiers objectifs de tous les gouvernements du monde. A propos de communication, les Algériens ont prouvé toute leur préoccupation en répondant présent puisqu’ils étaient nombreux è s’être déplacés pour assister è ce concert de sensibilisation.
El Moudjahid | 02-12-2013

Archives
actualité culture   "Un talent cisaillé"
la nouvelle biographie de Tahar Djaout
Rachid Hammoudi, journaliste au quotidien national Horizons, a publié une biographie aux éditons Odyssée de Tizi Ouzou, consacrée è Tahar Djaout assassiné è la fleur de l’âge un certain 26 mai 1993. La mort de Tahar Djaout demeure mystérieuse. Vingt ans après, le crime n'est pas encore élucidé et les assassins courent toujours. Entretien.
Le Matin | 18-11-2013

Archives
actualité culture   Institut Cervantès d’Alger :
envoûtant récital didactique
Le trio flamenco composé de Juan Carmona, Maria carmen Segura, et José Antonio Camacho, a donné un récital didactique, vendredi è l’Institut Cervantès d’Alger, visant è renseigner sur les origines de ce genre musical et les notions théoriques le régissant, devant un public intéressé et attentif. Pendant près d’une heure et demie de temps, le trio (Deux guitaristes et une chanteuse) n’a pas manqué de pédagogie, pour informer l’assistance sur la profondeur historique du Flamenco qui, è l’origine «était d’abord et avant tout basé uniquement sur le chant». Dès la première pièce chantée en solo, sans accompagnement aucun, la voix suave de Maria carmen Segura, emballée dans la douceur de son lyrisme, alternait tendresse et sensibilité pour finir dans la fermeté et revenir è l’esprit du Flamenco, dont le vocable serait polysémique, voulant dire entre autres : «être arrogant», «, selon Juan Carmona (Premier guitariste du groupe).
Le Courrier d'Algérie | 18-11-2013

Archives
Culture algerie culture Université de Tizi-Ouzou - Huitième colloque international
L'expérience créative d'Assia Djebar è l’honneur

Le 8ème colloque international, organisé par l’université Mouloud Mammeri et consacré è l’expérience créative d’Assia Djebar, a été ouvert hier. Une rencontre qui durera jusqu’è demain et qui regroupe des universitaires nationaux et étrangers. Ces derniers se penchent, tout au long de ces trois jours, sur l’œuvre romanesque d’Assia Djebar, une écrivaine les plus imposantes de la littérature mondiale. Il s’agit lè d’une initiative de la faculté des lettres et des langues. Plus particulièrement, d’un travail conjoint entre deux laboratoires, celui de l’Analyse du discours d’un côté, et celui des langues et culture étrangères, de l’autre.
10-11-2013 | Depeche de Kabylie    Plus d'infos

actualité culture   Concert de Stromae è la Coupole du 5 Juillet è Alger
Fabuleuse prestation

Vendredi soir, pour sa toute premiére prestation en Algérie, le chanteur belge Stromae a littéralement enflammé la coupole du 5 Juillet, è Alger. Comme attendu, les fans du chanteur Stromae sont venus nombreux pour assister è ce concert-événement. Une foule record — constituée d’enfants accompagnés de leurs parents — a été enregistrée. En effet, 15 000 spectateurs environ étaient présents è ce rendez-vous musical de l’année. Il est è noter que les billets ont été épuisés une semaine avant le jour du concert. Dès 17h30, les abords de la coupole du 5 Juillet étaient envahis par des grappes humaines. A l’ouverture des portes, c’était la ruée. Des parents, près de la scène, arrivent è coincer leurs enfants entre les barrières, d’autres se sont contentés de mettre leurs enfants sur leurs épaules pour avoir une meilleure vue. La majorité des spectateurs ont préféré les gradins. Même les travées et les allées ont été squattées. Des fans se sont même déplacés de l’étranger pour voir leur idole. Dalia en est la preuve.
El Watan | 01-06-2014

Archives

Culture algerie culture DIMANCHE è 18H è LA SALLE IBN ZEYDOUN
Hommage è Chérif Kheddam

Dans le cadre de la série d'hommages aux doyens de la musique algérienne rendus par le ministère de la Culture et confiés è l'Onda, un grand spectacle dédié è la mémoire du grand maître de la chanson algérienne, Chérif Kheddam, sera organisé le 9 mars 2014 è 18h è la salle Ibn Zeydoun de Riadh El Feth. Cette manifestation verra la sortie d'un coffret anthologie comprenant l'intégralité du répertoire musical de «Dda Chérif». De grands noms de la chanson kabyle participeront è l'animation de ce spectacle, notamment Malika Domrane, Nouara, Farid Feragui, Akli Yahiatène, Brahim Tayeb et d'autres jeunes talents qui reprendront des titres du répertoire de Chérif Kheddam.
06-03-2014 | L'Expression    Plus d'infos

Culture algerie culture Volé en 1996 sur le site d’Hippone (Annaba)
Le masque de Gorgone sera restitué d’ici fin mars

Avec l’approche de l’échéance de la restitution du masque de Gorgone, cette pièce archéologique retrouvée en Tunisie en 2011, une conférence de presse relative è la démarche entreprise par l’Algérie auprès de la Tunisie a été tenue, jeudi dernier, au Palais de la culture. Cette rencontre animée par Mourad Betrouni, directeur du patrimoine matériel au ministère de la Culture, Nawel Dahmani sous-directrice de la sécurisation des biens culturels et de la valorisation du patrimoine culturel, et le lieutenant Lotfi Boumyout, du bureau d’Interpol d’Alger, se veut un rappel en direction des Tunisiens de leur engagement de restituer le masque è son pays d’origine.
21-02-2014 | Horizons    Plus d'infos

Culture algerie culture “ENEMY WAY” DE RACHID BOUCHAREB
Sur les chemins de la rédemption

Le long-métrage de fiction “Enemy Way” (la voie de l’ennemi) de Rachid Bouchareb a été projeté è la presse hier matin è la salle El-Mouggar. L’avant-première devait avoir lieu, hier en soirée, toujours au même endroit. Le scénario, signé Rachid Bouchareb, Olivier Lorelle et Yasmina Khadra, suit les traces de William Garnett, qui se bat contre lui-même pour devenir une meilleure personne. Il est commun que les temps changent, mais il est commun également que les gens changent ? Il nous arrive souvent de dire que telle ou telle personne a changé, mais est-ce que c’est vraiment le cas ? Est-ce que c’est nous qui changeons ou alors c’est le contexte qui change ? Ce sont-lè quelques interrogations qui ont surgi è l’issue de la projection du long-métrage de fiction Enemy Way (la voie de l’ennemi) de Rachid Bouchareb, projeté hier è la salle El-Mouggar è Alger. Son personnage principal, William Garnett (incarné par l’excellent Forest Whitaker) est mis sous liberté conditionnelle, après avoir passé dix-huit années en prison pour avoir tué l’adjoint du shérif. Converti è l’islam en prison, cet Afro-Américain se bat contre lui-même et contre ses pulsions meurtrières pour construire une nouvelle vie, une vie simple et paisible, dans une ferme, avec une femme, des enfants, un chien…
11-02-2014 | Liberté    Plus d'infos

Culture algerie culture Le groupe Zalindê anime è Alger le premier soir de “Brazil rencontre El Bahdja” :
Rythme et volupté

Le groupe féminin de musique afro-brésilienne Zalindê s’est produit jeudi soir è Alger, dans une ambiance survoltée qui a mêlé les percussions è la danse et au chant, marquant l’ouverture des soirées “Brazil rencontre El Bahdja”, une série de spectacles programmés toutes les fins de semaine, jusqu’au 20 février. Associant leur passion de la musique afro-brésilienne au sein d’une batucada (style de musique constituant un sous-genre de la samba), les percussionnistes du groupe Zalindê se sont déchaînées sur la scène de la salle Ibn-Khaldoun, telle une déferlante de joie et de bonne humeur dans une ambiance carnavalesque, è l’esprit festif et débridé. Avec deux ballerines et dix percussionnistes polyvalentes qui cadençaient, sur des rythmes binaires et ternaires, parfois en tapant sur des peaux et parfois en jouant aux guitares basse et rythmique, Zalindê, ou “beauté” en verlan dans le Portugais, est venu è Alger avec 12 musiciennes et danseuses percutantes sur la vingtaine qu’il compte è l’initiale.
02-02-2014 | El Moudjahid    Plus d'infos

Culture algerie culture Concert en faveur de la lutte contre le Sida è la salle Atlas :
Tous ensemble pour la prévention

Une foule immense a envahi samedi dernier la spacieuse salle Atlas de Bab El-Oued, évaluée selon certaines estimations è près de 2.500 spectateurs de tous âges, fidèles au rendez-vous annuel qui boucle sa 4e édition, et dont les moins jeunes étaient littéralement déchaînés bien avant l’entrée en scène des artistes. C’est que tous les yeux étaient rivés sur un événement qui se voulait très artistique et au service d’une cause noble, une manifestation culturelle dont l’entrée était gratuite était de taille è provoquer un tel rassemblement è la veille de la célébration le 1er décembre de la Journée mondiale de lutte contre l’un des plus dévastateur mal du siècle ayant engendré è ce jour plus d’un million de victimes sur la planète d’une maladie infectieuse d’origine virale. Endiguer la progression du fléau sournois du sida, dont les derniers remèdes permettent aux personnes atteintes de ne plus succomber è la mort mais de vivre le plus longtemps possible grâce è un traitement par tous les moyens inimaginables en commençant d’abord par en parler en société et è travers tous les canaux de communication, c’est l’un des premiers objectifs de tous les gouvernements du monde. A propos de communication, les Algériens ont prouvé toute leur préoccupation en répondant présent puisqu’ils étaient nombreux è s’être déplacés pour assister è ce concert de sensibilisation.
02-12-2013 | El Moudjahid    Plus d'infos

Culture algerie culture "Un talent cisaillé"
la nouvelle biographie de Tahar Djaout

Rachid Hammoudi, journaliste au quotidien national Horizons, a publié une biographie aux éditons Odyssée de Tizi Ouzou, consacrée è Tahar Djaout assassiné è la fleur de l’âge un certain 26 mai 1993. La mort de Tahar Djaout demeure mystérieuse. Vingt ans après, le crime n'est pas encore élucidé et les assassins courent toujours. Entretien.
18-11-2013 | Le Matin    Plus d'infos

Culture algerie culture Institut Cervantès d’Alger :
envoûtant récital didactique

Le trio flamenco composé de Juan Carmona, Maria carmen Segura, et José Antonio Camacho, a donné un récital didactique, vendredi è l’Institut Cervantès d’Alger, visant è renseigner sur les origines de ce genre musical et les notions théoriques le régissant, devant un public intéressé et attentif. Pendant près d’une heure et demie de temps, le trio (Deux guitaristes et une chanteuse) n’a pas manqué de pédagogie, pour informer l’assistance sur la profondeur historique du Flamenco qui, è l’origine «était d’abord et avant tout basé uniquement sur le chant». Dès la première pièce chantée en solo, sans accompagnement aucun, la voix suave de Maria carmen Segura, emballée dans la douceur de son lyrisme, alternait tendresse et sensibilité pour finir dans la fermeté et revenir è l’esprit du Flamenco, dont le vocable serait polysémique, voulant dire entre autres : «être arrogant», «, selon Juan Carmona (Premier guitariste du groupe).
18-11-2013 | Le Courrier d'Algérie    Plus d'infos

Culture algerie culture Université de Tizi-Ouzou - Huitième colloque international
L'expérience créative d'Assia Djebar è l’honneur

Le 8ème colloque international, organisé par l’université Mouloud Mammeri et consacré è l’expérience créative d’Assia Djebar, a été ouvert hier. Une rencontre qui durera jusqu’è demain et qui regroupe des universitaires nationaux et étrangers. Ces derniers se penchent, tout au long de ces trois jours, sur l’œuvre romanesque d’Assia Djebar, une écrivaine les plus imposantes de la littérature mondiale. Il s’agit lè d’une initiative de la faculté des lettres et des langues. Plus particulièrement, d’un travail conjoint entre deux laboratoires, celui de l’Analyse du discours d’un côté, et celui des langues et culture étrangères, de l’autre.
10-11-2013 | Depeche de Kabylie    Plus d'infos

algerieclic ne peut être tenu responsable des articles publiés par d'autres sites.

<< Suivante      << principale >>      Précédente >>     

01-Adrar
02-Chlef
03-Laghouat
04-Oum el Bouaghi
05-Batna
06-Béjaïa
07-Biskra
08-Béchar
09-Blida
10-Bouira
11-Tamanrasset
12-Tébessa
13-Tlemcen
14-Tiaret
15-Tizi-Ouzou
16-Alger
17-Djelfa
18-Jijel
19-Sétif
20-Saida
21-Skikda
22-Sidi-bel-Abbés
23-Annaba
24-Guelma
25-Constantine
26-Médéa
27-Mostaganem
28-M'Sila
29-Mascara
30-Ouargla
31-Oran
32-El Bayadh
33-Illizi
34-Borj-Bou-Arerij
35-Boumerdés
36-El Taref
37-Tindouf
38-Tissemsilt
39-El Oued
40-Khenchela
41-Souk-Ahras
42-Tipaza
43-Mila
44-Ain-Defla
45-Naama
46-Ain-Timouchent
47-Ghardaia
48-Relizane

  ACCUEIL
  Services Pros  |  Contact  |  Qui sommes nous ?  |  Conditions générales  |  Signaler contenu  |  Proposer site  |  Poster une info
AlgerieClic.com :   Page d'accueil  |  Echange de Liens  |  Favoris  |  Envoyer à un amis
AlgerieClic.com : Tous droits réservés @2017